Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Belgariade de David Eddings

La Belgariade de David Eddings

David Eddings - Cycle de La Belgariade - Tome 1 : le pion blanc des présages 

 

4ème de couverture :

 

« Les dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple. Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant; façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours d'un long sommeil hanté par la souffrance. Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages sont formels : Torak va s'éveiller. Et justement l'Orbe disparaît pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses. Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse : le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe, désigné par les présages, mais qui n'est encore qu'un petit garçon. Un simple pion, et si vulnérable… »

La Belgariade est un cycle bien connu dans la littérature de l'imaginaire et de l'héroïc fantasy...Il était temps que je me lance dans sa lecture...Il n'y a pas d'âge pour réparer ses erreurs. Et se lancer, c'est peu de le dire, car La Belgariade n'est qu'un cycle parmi d'autres qui se déroulent dans le même monde créé par David Eddings et son épouse Leigh (qui, si elle n'apparaît pas sur la couverture de la plupart des ouvrages, n'en demeure pas moins une contributrice essentielle de cette œuvre), s'inscrivant dans un ensemble cohérent intitulé "La grande guerre des dieux". Cela fait 14 ouvrages répartis en deux cycles et deux préquelles.

Il sera ici question du 1er tome de La Belgariade…

A l'instar de nombreuses œuvres de l'imaginaire, l'auteur initie le lecteur à son monde par un prologue censé lui donner le contexte et comme souvent, ce prologue est rempli de noms nouveaux (Dieux, régions, personnages) au risque peut-être de perdre le lecteur. 

 

En effet, le prologue expose la légende de l'Orbe d'Aldur, laquelle relate la lutte des Dieux entre eux, et de leurs peuples respectifs, pour le contrôle d'un joyau conférant puissance à son détenteur ; la légende décrit la chute du Dieu perturbateur qui tenta de s'emparer de l'Orbe au dépens de ses pairs. Après ce prologue, nous faisons connaissance avec le héros, Garion, un jeune garçon qui vit paisiblement  avec sa tante Pol dans une ferme éloignée de l'agitation du monde. 

 

Après ce prologue, nous faisons connaissance avec le héros, Garion, un jeune garçon qui vit avec sa tante Pol dans la ferme de Faldor. Son existence est paisible jusqu'à l'arrivée d'un certain Sire Loup qui vient chambouler cette serénité (on pense à l'arrivée de Gandalf dans la Comté dans une autre œuvre…). Garion, Sire Loup et Tante Pol vont alors prendre la route et se lancer dans une quête dont on ne découvrira les tenants et aboutissants qu'au fur et à mesure. A cette compagnie, viendront se greffer plusieurs personnages au gré de leur voyage, chacun issu d'un peuple de ce monde imaginaire (une Communauté ?).

Il s'agit d'un premier tome d'observation et de découverte qui plante le décor et l'intrigue, comme souvent. Mais, on ne s'ennuie pas pour autant ; les dialogues sont savoureux, plein d'humour et de réparties cinglantes. L'auteur prend également le temps de camper ses personnages, décrire la géographie de ce monde et les différents peuples qui y vivent.

Le style est plutôt simple, mais cela n'est pas un défaut et en fait une lecture plaisante, qui permet à toute catégorie de lecteurs de découvrir cette œuvre et à ceux qui la connaisse déjà de la redécouvrir.

Le décors planté dans ce tome 1 donne vraiment envie d'attaquer la suite.

Une critique rédigée par Harken

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
De la fantasy très classique mais pour avoir lu les deux cycles plusieurs fois j'y prends toujours beaucoup de plaisir ;)
Répondre
B
Merci de ton passage sur mon blog, j'espère te revoir très vite pour y découvrir mes écrits, mes humeurs et mon manuscrit aussi...