Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le message secret

Le message secret

Le tissu ocre qui recouvre le fond du coffre se décolle lentement et nous révèle un autre parchemin au pourtour rongé par le feu.

 

- Qu’est-ce encore que cela ? demandai-je intrigué en voyant le papier entre les mains de mon ami.

 

Et cette fois, ce n’est pas un portrait qu’il tient entre les mains. Je remarque tout de suite les runes elfiques de mise en garde.

 

« 我是真理的声音,必须警告你。如果你看着我,我会读你并回答你最亲爱的愿 »

 

« 但是你的靈魂將永遠受到約束......除非你能給我一個比你更富有的靈魂,或者更不可思議的是,如果你能把我當作違背真理的東西。 »

 

- C’est du parler sombre du premier âge, dis-je en reconnaissant quelques glyphes. Celle-ci, précisai-je en désignant une rune pleine et courbe, signifie âme, esprit.

 

- On la retrouve ici aussi, m’indique Harken qui a développé à force de rapine et de détections un sens aigu de l’observation.

 

- Celle-ci est symbole de richesse si je me souviens bien.

 

- C’est une formule magique pour devenir riche. Un genre de sortilège !

 

Je sens l’excitation en lui, et le pire, c’est qu’il n’a peut être pas tort. Le parler sombre du premier âge était utilisé pour rédiger de puissants enchantements. Mais aussi, je le sais, de grandes malédictions.

 

- Vas-y traduis ! S’impatiente Harken.

 

Je suis assez heureux du retournement de situation. C’est lui désormais qui a besoin de mes compétences. Nous sommes finalement complémentaires. Il peut être utile de crocheter des portes et des coffres, mais il est également primordial de pouvoir déchiffrer les messages, surtout lorsqu’ils sont annonciateurs de bonne fortune et de trésors, comme nous le pressentons. Je me concentre, et fait appel à de lointains souvenirs, à l’époque où je servais de traducteur au comte Edelwarck. Il m’avait embauché pour traduire les missives secrètes que la horde de Peckmar faisait passer aux orks d’au-delà du Rideau. Après une grosse minute de silence à laisser mariner mon Harken, je finis par me lancer et lire à haute et intelligible voix.

 

« Je suis la voix de la vérité et me dois de te mettre en garde. Si tu poses les yeux sur moi, je lirais en toi et exaucerai ton vœu le plus cher… Mais ton âme à moi sera liée à jamais… Sauf si tu peux me livrer une âme plus riche que la tienne, ou, plus improbable, si tu peux me prendre en défaut de vérité. »

 

- C’est quoi ce charabia ? Relève aussitôt Harken. Et poser les yeux sur qui ?

 

Je n’ai évidemment aucune réponse satisfaisante à lui fournir, mais un phénomène extraordinaire se produit avant que je ne puisse lui avouer mon incompréhension. Les runes s’effacent progressivement sous nos yeux, comme dévorées par une brume magique, uniquement présente sur le parchemin.

 

- Qu’est-ce encore que ce maléfice ?

 

Harken est encore plus craintif que moi en face des phénomènes inexpliqués. Il y a de la peur dans sa voix. Et il n’est pas au bout de ses surprises. Un visage apparaît bientôt sur le parchemin… Un visage féminin, séduisant et terrifiant. Elle a la peau blême d’une morte, des cheveux de jais, et un regard fascinant qui vous capte et ne vous lâche plus. Ses lèvres fines ont une couleur carmine… La couleur du sang. Ses pupilles sombres nous fixent avec une telle intensité que je sens mes tripes se nouer. Je ne sais quelle force surnaturelle m’empêche de lâcher la feuille que je tiens mais je ne vais plus tarder à le savoir. Le visage prend vie sous nos yeux. Il s’agit d’abord d’un clignement de paupière… Effrayant… Puis l’esquisse d’un sourire… Carnassier et cruel… révélant une paire d’incisives plus longues que la moyenne. Il s’agit d’une succube. Ce nom formulé dans mon esprit modifie le portrait que nous avons sous les yeux. Une paire de cornes terrifiantes apparaissent sur son front, et au fur et à mesure quelles grandissent, ses cheveux blanchissent, ses oreilles s’allongent. C’est bien une succube qui nous est apparue.

Je veux prendre les jambes à mon cou mais l’emprise de la démone est déjà trop prégnante. Harken est dans le même état de terreur que moi. Ce n’est pas un charme ou un enchantement que je viens de lire… C’est une malédiction… Une curieuse et incroyable malédiction. En attendant d’en savoir plus, nous demeurons pétrifiés de trouille à contempler ce portrait fascinant et écoeurant à la fois. Cette créature que nous venons de libérer et à qui, je le crains, je viens de confier mon vœu le plus cher.

Le message secret
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
Bien beau merci bonne soirée à toi bisous
Répondre