Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Interview de Bazhell Reed

Murmure des abysses de Bazhell Reed /

Murmure des abysses de Bazhell Reed /

Bazhell Reed me retrouve à notre auberge fétiche, « la fesse heureuse », en fin de journée. Ce mage sympathique m’a confié être auteur à ses heures perdues, et vous pensez bien, chers amis, que la curiosité m’a titillé immédiatement. Je me devais d’en apprendre un peu plus sur ce singulier personnage. J’ai convié pour l’occasion mon ami Harken, complice de toujours, qui nous a réservé une petite table discrète à l’abri des regards. Mon voleur se lève à notre arrivée, il a l’œil déjà brillant de quelques verres descendus.

 

- Monsieur Bazhell Reed ! Quel nom étrange ! Soyez le bienvenu à notre table, enfin à ma table (c’est lui qui règles les notes… Enfin avec les bourses décrochées au détour des rues).

 

- Vous êtes le fameux Haken, le grand ami de Breth, réplique le mage. Vous savez qu’il ne tarit pas d’éloges à votre endroit.

 

Les yeux de mon complice s’arrondissent de surprise. Les miens aussi, mais de manière plus discrètes. Car je n’ai guère évoqué Harken sinon en une ou deux phrases pour justifier sa présence à notre table ce soir. Il est là son pouvoir. Il lit les pensées et devine les sentiments les plus profonds sans que l’on ait besoin de les exprimer. Car oui, c’est un ami qui m’est cher.

 

- Ah bon ? Bredouille Harken. Il a dit ça ? Et il a dit quoi au juste ?

 

Je coupe court à cet épilogue trop long à mon goût.

 

- Bon, on n’est pas là pour parler de nous, mais pour parler de vous, Bazhell. D’ailleurs, comme le faisait remarquer mon ami, ce nom, Bazhell Reed est pour le moins étrange. D’où vient-il ?

 

Alors c'est un mix et un hommage , d'abord à mon grand-père qui était aussi auteur, Pierre Belz, et à l'auteur fictif du Necronomicon, Abdul al-hazred. Le tout mélangé avec une créature dont je suis fan, la Bazelgeuse (Monster Hunter World, et le thème du combat et juste énorme).

- Oui, le Necronomicon, un livre pour le moins énigmatique. J’ai pu voir sur ton blog (adresse ci-dessous), que cet ouvrage te passionnait. Tu y as consacré toute une rubrique forte intéressante. J’y ai appris beaucoup de choses, je vous le conseille. J’adore la citation tirée du Nécronomicon que tu as mise sur ton blog : N’est pas mort ce qui à jamais dort, et au fil des ères peut mourir même la Mort. (Le Necronomicon)

- Merci oui, j’adore  ce recueil plein de mystères. Comme je l’explique dans le blog, c’est l’ouvrage qui va inspirer H.P. Lovecraft et symboliser à lui-seul le culte de Chtulu. D’ailleurs, dans l’un de mes films cultes, Evil Dead 3, il est question du Necronomicon, le livre des morts.

 

- Oui, j’ai cru comprendre, que l’on avait les mêmes goûts en matière cinématographique. Starwars (la première trilogie), Legend, Dark Cristal… Et bien sûr Conan le Barbare.

 

- Oui, je suis un idéaliste et un rêveur déçu par le réel. Un gros gamer et un grand amateur de littérature de fantasy. Mon premier coup de cœur littéraire fut « La nuit des temps » de René Barjavel, c'est grâce à ce livre que j'ai découvert le plaisir de lire. Fan de warhammer 40K, (lisez mon dernier article sur le blog à ce sujet 😉 j’adore évidemment le JDR (console, papier, plateau) je suis tombé forcément sur Call of Cthulhu et j'ai sombré dans l'univers démentiel de Lovecraft. Et de fil en aiguille je me suis intéressé à Robert E. Howard et à toute son œuvre, pas seulement Conan mais aussi Solomon Kane et Sonia la Rousse (Red Sonja).

- On retrouve toutes ces influences dans ton œuvre, que j’ai un peu parcouru puisque tu as eu la gentillesse de mes les envoyer « les chroniques de Pangréa ». Tu peux nous en dire un peu plus ?

 

- C’est un projet de fantasy/Dark fantasy qui s'étale sur trois Cycles dans un univers mythologique sans espoir. Des hommes et des femmes prient dans des conspirations divines, les confrontant à des choix lourds de conséquences. Un combat entre la morale et la société, la foi contre la religion, la vertu contre le vice. Mais pas toujours du bien contre le mal, car tout est question de point de vue...

 

- C’est ce que je me tue à lui dire, intervient Harken. Tout est question de point de vue. Est-ce mal de cambrioler le coffre d’un gros richard qui aura profité de sa situation et son pouvoir pour ponctionner de taxes de pauvres hères comme vous et moi ?

 

Le voilà qui nous refait sa tirade à la Robin des Bois. Sauf qu’il vide assez peu les coffres des gros richards comme il dit (trop bien sécurisés) et qu’il se contente des bourses faciles à tirer au coin des rues. Mais je me garde bien de le contredire, nous nous écarterions de notre sujet. Et rien ne ferait plus plaisir à ce pitre de devenir le centre de la conversation. Je ressers un peu de vin à Harken pour le réduire au silence (c’est ce qu’il y a de mieux à faire dans ce genre de circonstances) et lorsqu’il trempe ses lèvres dans le godet que je viens de lui remplir, je reprends le fil de mon interview.

 

- J’ai cru comprendre, Bazhell que ton projet était quand même très ambitieux.

 

- Comme je l’expliquais, je ne veux pas me contenter du simple affrontement du bien contre le mal. Je ne veux pas imposer une vision "gentil/méchant" aux lecteurs. Ce qui m’intéresse c'est de savoir de quel côté ils vont se ranger et pourquoi.

 

- On sent la passion qui t’anime…

 

- Ecrire, pour moi, c'est assouvir mon envie de créer mon monde avec son histoire, ses règles, sa mythologie, ses sociétés. Le faire évoluer pour au final le faire s'effondrer, brûler, et voir ce qu'il émergera des cendres. C’est en effet passionnant. Normalement d'ici le premier trimestre 2019 j’espère pouvoir publier le premier livre complet du Cycle des Ténèbres qui s’appellera L'émergence du Poison. Il contiendra 6 histoires aux points de vue et aux protagonistes différents mais suivant le même fils rouge : Empêcher, (ou aider) la propagation du pire des fléaux, les Ténèbres.

 

- Oui, tu aimes l’occulte, le mystérieux…

 

- J’adore tout ce qui touche au spirituel, au mysticisme et à l'inexplicable. En fait, j'aime me torturer l'esprit. La différence entre foi et religion, philosopher sur l’Existence des choses et plus particulièrement du sens de la vie et de la mort (ça c'est une véritable obsession).

 

- Ah ouais, t’es grave, man…

 

C’est une intervention de Harken, vous l’aurez deviné. Et il est un peu éméché. Heureusement mon auteur-magicien est un être tolérant. Il prend sa remarque avec le sourire.

 

- J’aime aussi des choses plus conventionnelles et moins étranges. La musique par exemple. Je dois 80% de mon travail et de mes idées à la musique, j'ai l'impression de voir avec mes oreilles ... Je suis aussi passionné par l'histoire et plus particulièrement l'antiquité et le moyen-âge, je suis admiratif de la mythologie grecque et de tout ce qui en découle.  Enfin je suis un amateur d’art : l'art gothique et romantique notamment.

 

Son attitude passionnée, un brin exaltée lorsqu’il évoque son univers, a tout du romantisme. Ce type me plaît. Je vous encourage vivement à parcourir son blog, et lire ses écrits. Comme tous ceux que j’évoque ici, il gagne à être connu.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article