Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Arawn, scénario de Ronan Le Breton, dessins de Sébastien Grenier

Arawn, scénario de Ronan Le Breton, dessins de Sébastien Grenier

Déçu par la BD que ce brave père Noël m’a offert et dont je tairais le nom par charité d’âme, je me rabats sur une valeur sûre de la BD Fantasy… « Arawn » de Ronan Le Breton et Sébastien Grenier, parue chez Soleil il y a déjà quelques années. Eh oui, je vous entends déjà me dire, Harken le premier, que cette BD n’est pas vraiment nouvelle, le sixième et dernier tome étant paru en 2014 !

D’abord, je vous répondrai que rien ne m’oblige à écrire uniquement sur les dernières sorties, que  ce soit des romans, des BD, des séries ou des films… Et puis, surtout, je n’avais guère le cœur à casser du sucre sur une BD de piètre qualité. Je le fais parfois, par goût de la provocation, sur des auteurs reconnus, des séries à gros budgets, mais quand je vois l’énergie que déploient certains petits auteurs pour être publiés, et les bénéfices minimes qu’ils peuvent en retirer, je n’ai pas le cœur à les descendre parce que le scénario présente quelques faiblesses ou que le dessin n’est pas parfait. Si je n’aime pas, je n’en parle pas, point barre ! Voilà, cela vous convient-il comme justification ? Il n’empêche que mes deux dernières BD étant décevantes, si vous ajoutez à cela un roman que n’arrive pas à terminer, (parce que lui aussi assez mauvais) je me retrouve à cours de critiques à passer sur le blog. Je suis la victime collatérale de mon éthique et de ma bonté d’âme.

Revenons donc à la valeur sûre que je veux vous présenter : Arawn… Une BD en 6 tomes qui relate l’ascension d’un homme au rang de dieu. Apparu dans la série “Légendes de la Table Ronde ”, le personnage d’Arawn est ici le protagoniste et le narrateur.

Arawn, scénario de Ronan Le Breton, dessins de Sébastien Grenier

Dans cette série éponyme, Arawn nous raconte comment l’homme qu’il fut est devenu un guerrier, un héros, un roi… un Dieu. Et pourquoi il en est venu à haïr ses semblables, les Hommes.

« Je suis le seigneur de la Terre Brûlée. Le roi des enfers. Le souverain des morts. Les humains me redoutent. Ils ont raison. J’ignore la pitié. Je méprise la faiblesse. Je suis le Dieu de la colère. Le Dieu Vengeur… Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. Jadis, j’étais un homme, sorti du ventre d’une mère... Je me nomme Arawn »

Cette tirade sur la quatrième de couverture donne le ton, et le style qui accompagne les magnifiques dessins de Sébastien Grenier, auteur dernièrement de la superbe série « la cathédrale des abymes ». Arawn s’inspire de la mythologie celtique britonnique, et on y retrouve avec grand plaisir les reliques des récits celtes et arthuriens que sont le chaudron de sang, la hache du soleil, la lame noire, le bâton des sylves, les osselets du destin…

Le tout début du premier tome...

Le tout début du premier tome...

Arawn, tome 6 "la terre brûlée"

Arawn, tome 6 "la terre brûlée"

Je vous préviens, c’est de la dark fantasy… C’est sombre à souhait, ça éclabousse de sang, les corps sont bodybuldés à la Conan, et les femmes sont de magnifiques walkyries, aussi belles que dangereuses… Soient guerrières, soient princesses, mais toujours sensuelles et vénéneuses à souhait. Les amazones sont toujours dénudées, même dans les contrées glacées, et que l’on ne vienne pas me raconter que le string est un sous-vêtement brésilien crée à la fin du siècle passé, elles en portent toutes, pour le plus grand plaisir des yeux. Les quelques personnages qui ne sont ni rois, ni princes, ni guerriers, il y en a, sont à la fois très dark et très celtes, ce qui ravira les amateurs du genre dont je fais partie, vous l’aurez deviné. Il y a un barde, et cela ne peut que me réjouir, des druides, des oracles, des sorciers, et des créatures de l’enfer, toutes droit sorties de l’imagination débridée de Sébastien Grenier. Ses dessins sont magnifiques et transpirent de talent. C’est bien simple, parfois, on a l’impression d’être en face d’une peinture.

Arawn, scénario de Ronan Le Breton, dessins de Sébastien Grenier

L’histoire est trop complexe pour être résumée, ou pire, développée en quelques phrases forcément réductrices. Sachez simplement qu’il y ait question de frères, de haines, de trahisons, (les trois mélangés, ça donne de belles luttes fratricides), et dans ce chaudron de sang qui impose sa volonté à notre héros, saupoudrez de magie, de prophétie, de malédiction et d’enfer… Cela vous va comme résumé ? Autant vous dire qu’il y en a pour tous les goûts, et que si vous aimez les batailles sanglantes, les sacrifices et les retournements de situation (trahison si vous préférez), vous ne serez pas déçus.

J’émettrai néanmoins deux réserves. Une première sur le fond, donc le scénario, et une autre sur la forme. Mon premier bémol concerne les deux derniers tomes. L’histoire, et même le dessin s’affadissent sur la fin, ça tire un peu en longueur, on exploite le filon, et on avance vraiment lentement… Il n’empêche que les 4 premières BD sont de petits bijoux ! Autre critique également, plus anecdotique, sur la forme cette fois ! C’est écrit si petit que mes pauvres yeux ont bien du mal à lire ces petites runes couchées sur papier glacé, n’éprouvez-vous aucune pitié pour les lecteurs à la vue déclinante ?

Arawn, scénario de Ronan Le Breton, dessins de Sébastien Grenier
  1. Bran le maudit (2008)
  2. Les Liens du sang (2009)
  3. La Bataille de Cad Goddun (2010)
  4. Le Chaudron de sang (2011)
  5. Résurrection (2012)
  6. La Terre brûlée (2014)
le tome 6 "la terre brûlée"

le tome 6 "la terre brûlée"

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article