Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les sources de l'Avranis

Les sources de l'Avranis

Nous nous dirigeons vers la montagne à grandes enjambées, et remontons à contre-courant le flot de gens qui affluent vers le concert. Ils sont envoutés par la musique et les paroles de notre moinillon chanteur. C’est incroyable.

 

- Je croyais que la population était confinée ? Relevai-je en m’adressant à Mithra Yette.

 

- C’est comme s’il avait pu lever le confinement, émet-elle en cherchant une explication au phénomène.

 

- En fait t’en sais strictement rien, intervient Harken. Tu nous parles d’une malédiction, que les gens ne peuvent pas sortir, qu’ils ont bouffé une viande contaminée, genre pangolin, mais au premier rayon de soleil, aux premières notes de musique, tout le monde dehors !

 

Mithra bat les bras comme pour partager sa sidération.

 

- Kora Sahn n’est pas étrangère aux faits dont nous sommes témoins, j’en suis persuadée, finit-elle par dire.

 

- Ouais, ben à ce rythme-là, on la verra jamais notre succube, répond mon ami. Deux aventuriers en moins hier, deux autres cette nuit ! Qui seront les deux prochains sur la liste ?

 

Nous ne sommes plus que quatre et nos regards échangés à cet instant trahissent notre trouble et nos craintes. J’essaie alors de leur redonner un peu de moral et d’énergie. Il ne faut pas baisser les bras, c’est qu’il y va de ma santé mentale, c’est moi qui suis maudit !

 

- Nous touchons au but, les amis, les sources de l’Avranis ne doivent plus être bien loin.

 

- Heureuse d’être passée en une journée du statut de laideron à celui d’amie, rétorque notre sorcière sur un ton sarcastique.

 

- Ouais, bon, n’exagérons pas non plus, intervient Harken. L’essentiel est que nous trouvions les sources du fleuve au plus vite. Sors-nous ta carte, Breth, et conduis-nous dans la bonne grotte !

 

Nous sommes à la périphérie de la ville, au pied de la montagne trouée, ainsi appelée car creusée de dizaines mines. Les orifices sombres des galeries semblent nous contempler depuis le versant de la montagne.

 

- Euh…

 

- Attend, tu vas pas nous dire là, maintenant, après huit jours de marche, que t’as pas de carte ?

 

- En fait, si, enfin non, c’est pas tout à fait ça…J’en avais une… Mais la carte, vois-tu, elle était dans le chariot quand Mithra a balancé la boule de feu !

 

Mithra lève les yeux au ciel en croisant les bras sur la poitrine.

 

- Je sens que je vais perdre d’un coup mon statut d’amie et redevenir le laideron de service.

 

- C’est vrai que c’était pas malin, concède Harken, qui n’a toujours pas digéré l’explosion de la veille.

 

- Pourquoi il n’y a pas un guide qui connaisse la région parmi nous ? Demande innocemment mais fort justement Urina.

 

- C’est vrai ça ce que dit la petite, reprend Harken, de plus en plus remonté. Au lieu de recruter des bras-cassés genre ménestrel raté, aventurier efféminé ou autre thaumaturge décrépite, (je note qu’il n’a pas nommé la dame-pipi dans le lot, comme c’est étrange), tu aurais pu t’assurer les services d’un vrai rôdeur qui connait la région, je sais pas moi, un guide du nord qui nous aurait fait progresser à grand-pas vers les sources en nous évitant les ponts ensorcelés et les cités maudites !

 

- Oui, bon, j’ai recruté ce qui se présentait ! Avouai-je, un peu embarrassé. Et j’avais une carte je te rappelle ! Mais pas d’inquiétude, je gère. Il n’y a qu’à retrouver le cours du fleuve et le remonter, ce ne devrait pas être compliqué.

 

- Mouais. Je me méfie des « y’a qu’à, faut qu’on » !

 

Je hausse les épaules et me remet en route en direction de l’ouest, celle où je suppose retomber sur l’Avranis. Nous crapahutons toute la journée, finissons au passage nos dernières provisions, délaissons une dizaine de grottes abandonnées, avant de retrouver le cours du fleuve au détour d’un précipice.

La rivière sinue entre les gorges sur une centaine de mètres avant de rejoindre un lac circulaire, cernée de toute part de falaises de granite. Il y a au moins cinquante mètres d’aplomb. Quelques sapins et autres épineux au sommet des escarpements ont poussé entre les interstices de la roche et font penser à une couronne végétale. Une cascade se jette dans le lac depuis la paroi qui nous fait face, mais derrière le rideau formé par le torrent qui se jette dans le vide, je devine la présence d’une grotte… Le repaire de Kora Sahn… La chute est majestueuse, l’étang scintille comme si mille diamants saupoudraient sa surface, les lieux sont d’une beauté envoûtante.

 

- Je crois que nous sommes arrivés ! M’exclamai-je fièrement. Les sources de l’Avranis.

 

Kora Sahn, à nous deux, soufflai-je dans un murmure résolu et vengeur.

 

Vous l’aurez compris, je suis animé d’un profond ressentiment. Je me dois désormais de renvoyer cette succube à son cercle des enfers… Pour me libérer, bien sûr, mais aussi pour mes compagnons, qui ne peuvent être réduits à de simple dommages collatéraux. Si au début, je les considérais comme de simples mercenaires PNJ, je dois avouer m’être attaché à eux, ce qui signifie qu’il me faut trouver une fin à ces chroniques me permettant de les sauver de leurs malédictions, eux aussi !

Pas simple, je n’avais déjà aucune idée sur la façon de faire pour me sauver moi-même avant de me lancer dans cette quête et la rédaction de ces chroniques, voilà qu’en plus je vais devoir sauver mes compagnons.

Les sources de l'Avranis
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article